logo infovac

Les vaccins conjugués ont été développés spécialement pour les nourrissons.

Ils peuvent provoquer un peu de fièvre, une irritabilité, une fatigue ou un manque d’appétit, ainsi que des réactions (rougeur ou tuméfaction douloureuse) au site d’injection chez 1 à 4 enfants sur 10. Si la fièvre dépasse 39,5° C, elle peut provoquer une convulsion fébrile. Il est donc important de contrôler la température après la vaccination d’un nourrisson.

Les adolescents se plaignent souvent de douleurs dans les muscles ou de maux de tête après cette vaccination. Ces effets secondaires désagréables et passagers ne sont rien en comparaison des bénéfices d’une protection contre les méningocoques.

D’autres problèmes ont été rapportés après cette vaccination, mais si rarement (1 par 100 000 ou un million) qu’il est difficile de dire si le vaccin est en cause ou s’il s’agit d’une coïncidence.

Il est important de savoir que ces vaccins ne surchargent pas le système immunitaire et qu’ils n‘augmentent pas le risque de développer des allergies ou d’autres maladies plus tard dans la vie.

Source : Infovac-Suisse